Cathédrale de Reims

 

 

Bâtie du 13ème au 15ème siècles dans un style gothique flamboyant, la cathédrale Notre-Dame de Reims est dédiée à Marie, mère de Jésus. Elle est également la cathédrale du sacre des Rois de France.

La cathédrale de Reims a été restaurée en 1860 par Eugène Viollet-Le-Duc. Elle a du l’être également après ses blessures consécutives à la 1ère guerre mondiale. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les deux tours mesurent plus de 81 mètres. Au-dessus de la rosace principale se trouve la galerie des rois, avec en son centre le baptême de Clovis.

Façade de la cathédrale de Reims.

Vue du chevet de la cathédrale et du palais de Tau.

 

Vue arrière de la cathédrale de Reims.

Couronnement de la Vierge sur le gâble du portail central.

 

Contre-plongée sur le portail central et ses voussures.

 

La conversion de Saint-Paul (portail de droite de la façade occidentale).

 

L’ange au sourire du portail gauche de la façade occidentale. Il en existe plusieurs au sein de la statuaire de la cathédrale, et sont typiques des anges rémois, tous aussi célèbres que  l’ange pleureur de la cathédrale d’Amiens.

 

La nef au moment du couchant, en direction de l’occident. Elle mesure 38 mètres de hauteur.

 

Revers de la façade occidentale et ses rosaces.

 

Rosace de la dormition de la Vierge, au centre Marie va rendre son dernier soupir.

 

La chapelle axiale du Sacré Coeur. Ici les vitraux réalisés par Marc Chagall, la fenêtre centrale évoquant les derniers instants de la vie terrestre du Christ.

 

Le Christ en croix, vitrail de Marc Chagall.

 

Retable de la mort (en bas) et de la résurrection (dans le rayon de soleil).

 

Le Père éternel coiffé de sa tiare.

 

 

Haut de page

Accueil