Le gymnase Armand Coidelle

 

 

Si ce gymnase nantais héberge aujourd’hui de nombreuses associations sportives (dont « La Nantaise », association « historique » du lieu), c’est aussi un lieu accueillant d’autres activités ponctuelles, comme Le Voyage à Nantes.

Différents magasins s’y sont succédés depuis sa construction en 1910 jusqu’en 1960, date à laquelle la mairie de Nantes l’acquiert afin d’en faire, grâce à ses 3000 m2, le gymnase « Armand Coidelle ».

Sa toiture vitrée en « dents de scie » qui lui apporte toute la lumière naturelle au cours de la journée, sa charpente métallique qui reçoit des perforations décoratives en forme de trèfle, ainsi que sa ferronnerie à la main courante en bois, sont typiques des magasins et entrepôts du début du 20ème siècle ; leur préservation contribue à en faire aujourd’hui un monument historique au sein du patrimoine industriel ancien de la ville.

 

Aperçu du rez-de-chaussée de la salle.

 

La toiture en « dents de scie » et les verrières.

 

Un des deux escaliers et sa ferronnerie.

 

Vue plongeante sur la salle.

 

Détail de la charpente métallique et ses perforations en forme de trèfle.

 

Détail de la ferronnerie des balcons.

 

Petit jeu exploitant le reflet du parquet et des verrières dans une glace.

 

Vue extérieure et aérienne de la salle à la tombée du jour.

 

Haut de page

Accueil